Un post pendant l'agonie

Encore une fois la Tunisie dans l'impasse, nous nous retrouvons face à cette bipolarisation de la société tunisienne selon un critère... La religion...
J’essaye, devant mon pupitre, de trouver désespérément un moyen d'unir de rassembler le peuple et de le sensibiliser au fait que cette dissociation était l'oeuvre du parti islamiste Ennahdha à la base...
Comme pour tout les partis d'extreme droite, leur politique se base sur la peur. La peur d'une culture, d'un peuple, d'une communauté, d'une religion, d'un évènement historique, bref la peur...
La  situation de crise unis les peuples, et ce depuis la nuit des temps. Là on certes dans une situation de crise économique, sociale, politique, et j'en passe, sauf que l’élément déclencheur de cette crise se dit aussi être une des solutions ce qui complique encore d'avantage la situation...
La critique directe sur le fondement du parti islamiste ne marche pas, surtout pour les sympathisants, elle est même jugée injuste. En effet, le parti de Rached Ghannouchi, premier parti de Tunisie, ne peut pas être critiquable du fait qu'il mélange le religieux et le politique ce qui est antidémocratique par définition. Il faut donc trouver une autre piste afin de discréditer le capital sympathie de cette gangrène appelée islamisme qui se propage a vitesse V en Tunisie.
Une des sages personnes de mon entourage m'avait soufflé à l'oreille que la solution réside dans la création d'un ennemi commun, peu importe ce que c'est, du moment que ça touche tous les tunisiens. Cet ennemi commun se trouve être le terrorisme qui menace la Tunisie ces jours ci...
Je ne suis pas sur que ça va encore unir les tunisiens comme ça était le cas contre le dictateur déchu Ben Ali. La branche rigide du parti islamiste est constituée de fanatiques fascistes arriérés qui ne voient pas le terrorisme comme une menace mais plutôt comme un moyen de pression et un moyen de revendication politique. Et hop, le tour est joué !
En ce jour seigneur, de ce mois saint ("Ramadan"), j'implore ta puissance pour les guérir... Et puis merde qu'est ce que je raconte, c'est mort ! Je dirai qu'on a plus de chance a ce que l'état israélien reconnaisse l'état palestinien que de voir ces fanatiques se transformer en être humain "normaux"...
Seigneur ces barbus vont nous pourrir notre vie déjà misérable en Tunisie...
Je voudrai passer ma vie en Tunisie et jouir d'un peu de liberté et de démocratie, pouvoir voir mes enfants et nos enfants grandir dans un pays qui se construit petit a petit, et non pas dans un pays qui s'auto détruit a cause de ces batards...
Dieu tout puissant, faites les dégager ou qu'ils meurent tous. Faites que cette république puisse dépasser le statut de république bananière...
En vous souhaitant une bonne fin du ramadan et une joyeuse fête de l'aid, cher lecteur et lectrice, je vous laisse avec cette photo que j'ai prise à Paris d'une inconnue tunisienne pendant une manifestation contre l'islamisation en cours de notre petit pays.
Je vous dis vivement la nouvelle république, حرية عدالة نظام (liberté, justice, ordre) notre devise nationale, vive la Tunisie !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La semaine du "7achweji" parodie de "la semaine du mythomane" dans la peau de N.Bedos

Drapeau Tunisien...